Start Recovery
"

Salle blanche et laboratoire en Suisse

"La précision d'une tête de lecture est comparable à celle d'un Boeing 747 volant à 272 km/seconde, à moins d’un centimètre du sol, tout en étant capable de compter chaque brin d'herbe."

Notre laboratoire suisse

Notre laboratoire est annexé à nos bureaux administratifs. L'accès à ce laboratoire est entièrement sécurisé. Seules les personnes ayant un badge d'accès peuvent y pénétrer.

Notre laboratoire est divisé en plusieurs zones de travail distinct (soudure, démontage, récupération, salle blanche, etc.).

Un laboratoire sécurisé et de qualité est un gage de réussite.

Notre salle blanche suisse

Nous possédons notre propre salle blanche classifiée ISO 5, d'une surface de 12m2. Elle se trouve dans une pièce séparée de notre laboratoire de Neuchâtel en Suisse.

Cette salle blanche est en surpression et à l'intérieur de celle-ci se trouve un flux laminaire certifié ISO 3.

C'est dans ce flux laminaire que nous effectuons toutes les manipulations nécessitant une propreté absolue, comme l'ouverture d'un disque dur, le changement des têtes de lecture, le nettoyage des plateaux, etc.

Pourquoi travailler en salle blanche ?

L'évolution des technologies et la miniaturisation des disques durs nous obligent à utiliser des technologies de pointe pour garantir au maximum la faisabilité d'une récupération.

En effet, la finesse de la surface d'un disque dur est telle qu'un simple grain de poussière peut endommager irrémédiablement la surface du disque.

Miniaturisation et densité des disques durs

La miniaturisation des disques durs est telle que la densité est extrêmement importante au cm2. Voici quelques exemples de densité sur des disques durs actuels.

WD 500Gb
(2001)
Seagate 1Tb
(2010)
Seagate 4Tb
(2014)
Bits (0 ou 1) par cm2 12 miliards 23 miliards 95 miliards
Gigaoctets par cm2 1.5 Go 2.9 Go 11 Go
DVD par cm2 0.37 DVD 0.74 DVD 3 DVD
Photos par cm2 500 photos 1000 photos 4000 photos
MP3 par cm2 370 MP3 750 MP3 3000 MP3
Word par cm2 3000 .doc 6000 .doc 23'800 .doc

Distance de survol d'une tête de lecture

Une tête de lecture à une taille proche de 12 nanomètres, soit 0.000012 millimètre. Les plateaux tournants à très haute vitesse ( entre 3'600 et 15'000 tours par minute ) créent un vent de 250 km/h sur leur surface. Ce vent permet aux têtes de lecture de ne pas toucher la surface des plateaux et de les survoler à quelques nanomètres.

La moindre irrégularité ou poussière sur le plateau dégradera les têtes de lecture d'une manière irrémédiable, puis le reste de la surface par un effet domino.

0.000001 millimètre = 1 nanomètre
Dist. de survol d'une tête = 7 nanomètres
Virus = 10 à 400 nanomètres
Poussière fine = 6'000 nanomètres
Cheveux très fins = 50'000 nanomètres